Comme chez l’être humain les chiens peuvent faire face au cours de leur vie à des infections urinaires ou des calculs urinaires. En plus d’être douloureux, ce genre de problème peut avoir des conséquences plus grave, donc à prendre au sérieux.

Les Calculs urinaires chez le chien : quelle est l’origine ?

Qu’est ce qu’un calcul urinaire ?

Un calcul urinaire est un amas de nombreux cristaux présent dans l’urine. Si la présence de cristaux dans l’urine n’est pas pathologique, la formation de calcul urinaire peut en revanche être douloureuse pour votre chien.

Les calculs urinaires sont une histoire de pH. Le pH de l’urine du chien varie entre 4,5 et 8,5. Le pH dépend en grande partie de l’alimentation, chez le carnivore le pH est plutôt acide (inférieur à 5) alors qu’il est plutôt basique chez les herbivores donc supérieur à 8. En plus de l’alimentation, d’autres facteurs favorisent l’apparition de calculs urinaires : le sexe, la race, le stress, la sédentarité et le surpoids. En effet, le fait de peu bouger entraîne la stagnation des urines dans la vessie.

Comment se forme un calcul urinaire chez le chien ?

Les minéraux présents dans les urines peuvent précipiter et former des calculs. Ces amas de minéraux peuvent être reliés à plusieurs causes : une infection bactérienne (cystite), au pH ou encore une anomalie morphologique.

Les différents types de calculs urinaires chez le chien

Il existe quatre grandes catégories de calculs urinaires chez le chien : les phosphates ammoniaco-magnésiens ou struvites

les oxalates de calcium

les urates d'ammonium

les calculs de cystine

Nous nous attacherons aux calculs de struvites et d’oxalate de calcium car plus courants.

Calcul de struvite :

La formation des calculs de struvite est influencée par la présence dans les urines de magnésium, de phosphate, d'un pH trop basique >7,5-8 et d'ammonium.

Calcul d’oxalate de calcium :

Contrairement au calcul de struvite, la formation des calculs d’oxalate de calcium est influencée par une saturation de l’urine en calcium et en oxalate (régime alimentaire). Dans ce cas l’alimentation a un rôle charnière. La formation des calculs à oxalate est influencée par la saturation de l'urine en calcium et en oxalate (régime alimentaire) et les maladies modifiant le métabolisme du calcium (trouble de l'absorption intestinale du calcium, hyperparathyroïdisme).

Les traitements et la prévention des calculs urinaires

Le traitement chirurgical n’est pas automatique sauf dans le cas des calculs d’oxalate de calcium. Dans les autres cas de calculs, une alimentation bien choisie couplée à une assistance médicale peut permettre la fonte du calcul. Dans le cas où le calcul ne font pas seul, l’intervention chirurgicale s’imposera.

Lorsque l’on parle d’alimentation bien choisie, on parle d’aliment avoisinant les propriétés suivantes : Une teneur modérée en protéines 15 à 20%, peu de fibres afin de limiter les pertes d'eau par les selles, une teneur élevée en sel pour faire de la rétention d’eau. Il est nécessaire de donner ce genre d’aliment pendant au moins un mois après l’intervention ou la dissolution du calcul. Les symptômes tendent à s’atténuer dans les deux premières semaines. Voici un exemple de ration ménagère journalière : Poulet, oeuf dur entier, riz cuit, son de blé, levure de bière, huile de colza

Lorsque le traitement vétérinaire est terminé, il est conseillé d’hydrater fortement son chien et d’apporter des aliments riches en eau et faibles en minéraux. N’hésitez pas à donner des aliments complets tels que la ration ménagère, Petty Well, ou des pâtées de qualité plutôt que des aliments secs comme les croquettes.