Notre chien est avant tout un animal carnivore. La viande constitue la base de son alimentation et il est donc naturel de lui en donner lors de ses repas.

Mais quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour lui offrir autre chose que la viande de ses croquettes dont les effets sont controversés ?

Il existe un certain nombre de facteurs à prendre en compte afin de choisir la viande à donner à son compagnon préféré.

Viande rouge ou blanche, dans tous les cas, attention au gras.

La viande est essentielle au développement du chien. En effet, elle constitue son principal apport en fer et en vitamine B. Les viandes rouges sont en général plus riches en protéines que les viandes blanches, mais elles sont également plus grasses.

Le gras des viandes n’est pas essentiel à la nutrition de votre chien, au contraire. Les graisses saturées que ces morceaux contiennent favorisent le développement du mauvais cholestérol, ce qui peut avoir à terme des conséquences sur la santé de votre chien. Privilégiez les viandes peu grasses comme le poulet (qui ont en plus de ça l’avantage d’avoir une empreinte écologique plus légère que le bœuf) ou faites en sorte de ne pas donner ces parties à votre toutou.

Pour l’anecdote, les volailles stockent plutôt le gras sous la peau. Pour diminuer les apports caloriques et en graisses de votre compagnon, enlevez-la avant de lui donner !

Évidemment, la charcuterie, le foie gras ou les rillettes sont à proscrire dans la mesure du possible et leur usage ne doit être que très occasionnel.

Cuit ou cru ? L’éternel débat

Beaucoup de personnes prônent les bienfaits de la viande crue pour les chiens. Bien qu’elle ait des effets positifs sur la qualité du poil et de la peau, elle n’est tout de même pas un produit miracle, comme nous le soulignions dans un de nos articles, d’autant plus qu’elle peut parfois représenter un risque sanitaire si elle contient de mauvaises bactéries.

Par mesure de précaution, évitez d’en donner aux chiots et aux chiens plus âgés, dont le système immunitaire est plus faible et risquerait de moins bien combattre ces bactéries.

Vous pouvez également faire légèrement revenir votre viande dans une poêle pour qu’elle blanchisse, sans pour autant la sur-cuire, car cela risquerait de détruire les nutriments essentiels.

Attention aux allergies et à leur accorder une période de transition

Il arrive que nos amis canins soient allergiques à certaines viandes. En cas de doute, consultez évidemment votre vétérinaire. Les viandes souvent concernées par les allergies sont le bœuf, le porc et autres viandes rouges. Elles sont moins fréquentes pour le poulet. Il faudra alors éviter d’en servir à votre compagnon, elle et les autres viandes de sa famille.

De même, si vous comptez faire passer votre chien à un régime alimentaire à base de viande fraiche (cuite ou non), il est important que vous le fassiez graduellement. En effet, à moins d’avoir un estomac en acier, votre chien pourrait mal digérer un changement trop brutal de nourriture : passer des croquettes au gibier pourrait lui causer des maux de ventre.

Pour les partisans d’une alimentation saine et faite maison respectant tous les bienfaits de la viande, ou simplement pour les curieux qui veulent voir leur animal retrouver le plaisir de manger, si vous n’avez pas le temps de leur préparer de bons petits plats, sachez que vous pouvez toujours commandez en ligne et vous les faire livrer grâce à Petty Well.

Enfin, n’oublions pas que comme les hommes, notre chien a ses propres goûts : n’hésitez pas à lui faire essayer plusieurs viandes pour trouver celles qu’il préfère le plus. Certains chiens n’aiment pas la viande crue, d’autres se ruent dessus. Tout est une question d’écoute entre vous et votre compagnon à quatre pattes.